•         Aujourd'hui, j'ai pris mon courage à deux mains, et je me suis renseignée sur les élevages pour les animaux à fourrure, aussi appelés "ferme à fourrure". Je savais globalement que des horreurs m'attendaient, mais pas à ce point ! Voyez comme le système est bien fait: si vous ne cherchez pas, vous ne saurez jamais. Bref donc on utilise en particulier des visons, des renards, et des chinchillas, bien que cette pratique soit déclinable à toutes les sauces: les chats, les chiens, etc. y passent aussi ! La fourrure animale est utilisée pour fabriquer des vêtements (petite remarque: mesdames, selon mes sources, le port d'animal mort sur votre dos réduit d'environ 97,78% votre sex-appeal). 

             J'essaye de vous faire une peinture soft de la vie des animaux à fourrure, mais c'est déjà assez difficile avec les autres sujets, alors avec celui là...

              Donc donc donc, pour commencer sur l'échelle de la sordidité, je vais vous parler de leurs conditions de vie. Ces animaux sont, comme au cirque, enfermés dans des petites cages entièrement grillagées y compris le sol. Pourquoi ne pas leur offrir au moins un endroit convenable ? Ah, parce que les éleveurs s'en moquent ? C'est vrai, j'avais oublié. L'important est la fourrure, pas le bien être. Les animaux vivent forcément en état perpétuel de stress, ce qui conduit inévitablement à des comportements tels que l'auto-mutilation. Par exemple, les visons sont des animaux qui ont un besoin irrésistible de se baigner, ce qui n'est pas possible dans ces conditions. Ils deviennent donc horriblement frustrés. C'est comme si vous étiez un maniaque de l'hygiène et que l'on vous empêchait de prendre une douche. En bien pire évidemment. Justement en ce qui concerne l'hygiène (quelle transition !) l'accumulation d'excréments permet le développement d'un tas de maladies contagieuses comme les pneumonies, et d'insectes sympas comme des puces ou des tiques. On constate aussi des infections. Toutes ces choses ne sont pas soignées, évidemment. 

              Mais le cauchemar atteint son paroxysme quand on aborde la question de l'abattage, si toutefois abattage il y a. Evidemment, au lieu de s'ennuyer à les abattre, on peut, comme en Chine ou en Russie, les dépecer vivants. Je ne rentrerai pas dans les détails ici, mais je vous mets un lien à la fin au cas où vous auriez plus de courage que moi pour vous renseigner. Les méthodes d'abattage changent d'un animal à un autre. Pour un vison, on utilise la méthode du gazage, ou alors on leur brise le cou si jamais on a la flemme, et aussi parce que ça coûte moins cher. Les chinchillas aussi. Pour les renards en particulier, on utilise le truc le plus hardcore, indéfendable et inadmissible au monde. Préparez-vous à lire quelque chose que vous n'auriez jamais pu imaginer: Pour faire simple, on place une barre de métal dans la gueule et une dans le "derrière" de l'animal. Tout ce petit système est relié à une batterie: on parle ainsi d'électrocution anale. Evidemment il n'est pas dit que l'animal meure du premier coup à chaque fois. Je vous laisse imaginer...

           Voilà, je vais m'arrêter là, "ravie" d'avoir pu vous en apprendre plus sur ces pratiques que personne ne devrait cautionner. On a déjà suffisamment de matériaux beaucoup plus nobles pour s'habiller. La fourrure n'est en aucun cas indispensable et personne n'aura jamais aucune excuse d'en porter. Et en ce qui me concerne, j'ai appris plusieurs choses :

    1°: Un jour, un homme assez taré a existé pour inventer ce dispositif d'électrocution, et on l'a laissé en liberté. 

    2°: Les êtres humains sont paradoxaux: Ils sont capables de commettre le pire pour vivre le meilleur.

    3°: Les être humains sont encore plus égoïstes que ce que je pensais

    4°: Il n'existe qu'une seule fourrure sans cruauté : celle que portent les animaux vivants et libres !

    5°: Mesdames, si vous voulez absolument porter de la fourrure, cessez de vous épiler.

    Le ridicule tue: l'exemple de la fourrure

    Le ridicule tue: l'exemple de la fourrure

     

     

     

     

     

     

    Le ridicule tue

     

     

     

     

     

     

     

    Sources :  http://www.fourrure-torture.com/elevage-animaux.html

                       http://www.laissons-leur-peau-aux-animaux.org/#!abattage-des-animaux-d-elevage/cuzk

    Images :    http://www.amongtheanimals.com/le-ridicule-tue-50-millions-danimaux-par-an/

                       http://www.oiseau-libre.net/Animaux/Fourrure.html

                       http://www.animaniacs.fr/


    votre commentaire
  • Bon personnellement, je n'ai jamais goûté de foie-gras, mais il paraît que c'est bon. Je parie que vous savez déjà où je vous emmène avec cet article ! yes

    Le fois-gras

    Ça donne envie hein ? Pour ceux qui ne le sauraient pas (et pour ceux qui le savent déjà, je vais faire une piqûre de rappel), on obtient ce mets délicat avec la technique du gavage d'oies, ou de canard, ce qui consiste grosso-modo à leur placer un gros tuyau dans le gosier et à les forcer à avaler par périodes des kilos et des kilos de nourriture. Comme j'ai promis de ne pas mettre "d'images choc" dans mon blog (celles que j'ai vues ont failli me faire vomir), je vais illustrer ça par un pictogramme.

    Le fois-gras, c'est pas si sympa...

    J'ai coupé l'image pour n'avoir que le côté soft et parce que je n'ai pas plus envie que vous de voir ça à chaque fois que je fais le tour de mon blog. Mais bon pour résumer, les cages font la largeur et la hauteur d'un canard avec un trou pour la tête (non par souci de les faire respirer, mais parce que pour les gaver, c'est bien plus pratique !), le but étant de caser le plus grand nombre de canard dans l'entrepôt. 

    D'ailleurs, ce que vous mangez n'est autre qu'un foie malade de canard malade. Ragoûtant ! ^^

    Images : http://www.ptitchef.com/recettes/aperitif/accord-avec-le-foie-gras-allez-vous-jouer-la-carte-classique-ou-insolite-fid-566646

                 http://animaux.l214.com/foie-gras/panneaux-foie-gras/4-foie-gras-cage


    1 commentaire
  • Dans ces périodes de fêtes notamment, l'humanité mange du homard. On se soucie toujours plus pour les animaux tels que les chats, les chiens ou les grands félins par exemple.

    Mais avez vous déjà préparé du homard ? Ou de la langoustine peu importe. Ça a très bon goût, mais je vous donne un aperçu de la recette : 

    Cuisiner le homard

    J'espère que cela ne choque pas que moi que l'on plonge un animal vivant dans de l'eau salée bouillante, rien que pour le plaisir personnel de manger, manger et encore manger.

    Durant une discussion à ce sujet l'autre jour, j'ai entendu des "Oui mais c'est bon !" CERTES. Je n'ai même pas pris la peine de répondre à ça. "Oui mais l'animal ne sent rien" : Tous ceux qui disent ça veulent se donner bonne conscience mais savent tout autant que moi que c'est faux.

    Et le must a été "Oui mais tu sais, l'animal sait qu'il va mourir !". Je n'ai franchement pas su quoi répondre... C'est sensé me faire changer d'avis ÇA ? A mon avis il sait qu'il va mourir, effectivement, mais ce n'est pas pour ça que ça va le faire moins souffrir. 

    Bref, je trouve que cette pratique de faire cuire bouillir un animal, c'est à dire de le plonger vivant dans de l'eau à 100°C, salée qui plus est, est cruel et très égoïste

    Image : http://www.marmiton.org/pratique/techniques-culinaires-video-cuisine_preparer-un-homard.aspx


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique